Il n’y a pas plus désagréable compagne que la Folitude.

Voici ma pensée, ma sensation que je partage avec vous :

Il n’y a pas plus désagréable compagne que la Folitude.

Par Sergio de Rosemont

Il n’y a pas plus désagréable compagne que la Folitude.

Celle qui vous rappelle que vous êtes maintenant seul.

Celle qui vous ramène ce souvenir de ce Regard de la mort comme un coup de dague dans les entrailles aux moments que vous vous y attendez le moins.

Cette Folitude qui vous rappelle que non vous n’entendrez plus la voix de l’être aimée.

Qui vous rappelle que non vous ne partagerez plus jamais de repas avec elle.

Que plus jamais vous n’entendrez le voix et le rire de votre être aimée.

Que plus jamais vous ne pourrais parler avec votre être aimée.

Oui Folitude éloigne toi de moi que je respire.

«»————————-«»

P.S :Folitude = idiologiste créé à partir des mot « Folie » et « Solitude ».

Définition : Folie dû à la solitude.

Publicités

A propos sergiorosemont

Militant actif de Québec solidaire, socialiste indépendantiste
Cet article a été publié dans Sur ma conjointe décédée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s