Parlons de Rezeq Faraj

Voir les photos suite à l’article.

Je laisse la parole à mon ami Bruce Katz

Parlons de Rezeq Faraj

Par Sergio de Rosemont

Samedi le 7 décembre 2019 j’avais été invité à un événement hommage à Rezeq Faraj qui était l’un des co-fondateur de « Palestiniens et Juifs Unis » avec Bruce Katz.

L’événement se tenait au CIRFA ( CENTRE INTERNATIONALISTE RYERSON FONDATION AUBIN ) situé au 1710 Rue Beaudry, #210 à Montréal, proche du Métro Beaudry.

J’étais sensé sortir un article sur cette rencontre à laquelle j’avais participé mais hélas vu que mon Ubuntu a écrasé j’ai alors perdu le matériel pour cet article.

Alors je me suis entendu avec mon ami Bruce Katz qui a très bien connu Rezeq Faraj afin qu’il m’écrive un texte sur Rezeq Faraj et qu’il me fasse parvenir des photos.

VOICI LE TEXTE DE BRUCE KATZ ET LES PHOTOS :

À la mémoire de mon frère palestinien Rezeq Faraj

Par Bruce Katz

le 17 décembre 2019

J’ai commencé à enseigner en 1976 dans une polyvalente de la rive-sud de Montréal. Je me souviens de ma première rencontre avec Rezeq Faraj qui est devenu un frère pour moi. Je venais de choisir mon bureau au département où je devais enseigner l’anglais langue seconde.

Tout à coup, un jeune homme, au début de la trentaine, me tend la main et se présente comme étant Rezeq Faraj, professeur d’anglais au même département. Il en était, lui aussi à ses débuts dans l’enseignement. Je lui ai serré la main et nous sommes allés prendre un café au salon de personnel. «Êtes-vous de religion juive? », me demande t-il. «Oui, je suis né et j’ai été élevé à Montréal». «Je suis Palestinien», me dit-il. Ainsi commença une amitié qui a duré jusqu’au décès de Rezeq en octobre 2009 mais dont la mémoire ne sera jamais effacée.

Tout au long de l’année scolaire, j’ai appris beaucoup de choses sur la vie de Rezeq en Palestine et sur les injustices commises par Israël à l’endroit des Palestiniens. Peu à peu, les injustices subies par cet homme que je commençais à mieux connaître me sont apparues dans toute leur tragique dimension humaine.

Rezeq est né à Deir Rafah en Palestine. À l’âge de trois ans seulement, Rezeq doit s’enfuir avec sa famille devant la milice sioniste qui avance vers son village. Son village sera complètement détruit comme tant d’autres villages palestiniens. Rezeq et sa famille deviennent des sans-abri. Pendant deux années entières, ils vivent terrés dans une caverne, sans le père de Rezeq qui a été tué. En 1949, l’ONU établit le camp de réfugiés Deheisha près de Bethléem. La famille de Rezeq –huit personnes- y vivra dans une seule pièce. Ils survivent en partie grâce aux rations fournies par l’ONU : farine, sucre et fromage parfois, mais peu d’autres choses.

Rezeq quittera Deheisha pour aller étudier dans une école de métiers à Kalandia près de Jérusalem. Il obtiendra plus tard des contrats comme électricien en Jordanie, au Koweit, en Iran, en Arabie saoudite et en Allemagne où il apprendra l’allemand et poursuivra, tout en travaillant, des études en génie électrique à Berlin. Polyglot, Rezeq parlait couramment l’arabe (sa langue maternelle), l’allemand, le français, l’anglais et pouvait converser en langue perse.

En 1966, Rezeq arrive au Canada à Kitchener-Waterloo, Ontario avec seulement onze dollars en poche. Il s’y trouve un emploi dans une usine où il travaille seize heures par jour. Il sera ensuite maître d’hôtel dans la salle à dîner dans le train du Canadien National qui fait la traversée du Canada. C’est là que Rezeq rencontrera une voyageuse, Claudette Fortier, avec qui il se mariera un an plus tard. Ils auront trois filles qui sont des «nièces» pour mon épouse Manon et moi. Ainsi, Rezeq adopta le Québec et le Québec adopta Rezeq.

Rezeq Faraj était proéminent dans le mouvement de libération palestinien et dans les cercles politiques palestiniens et était étroitement lié pendant un certain temps avec Yasser Arafat, mais Rezeq était un critique franc de l’Accord d’Oslo (voir la description de son opposition dans son livre, Palestine, le refus de disparaître) et cela l’a conduit à prendre ses distances avec le Fatah, bien que Rezeq ait par la suite renoué des liens avec Arafat avant la mort du dirigeant palestinien. Rezeq était un ami d’Edward Said qu’il rendrait visite lors de ses visites à New York. Il était également un ami proche du regretté syndicaliste bien connu Michel Chartrand – une personnalité historique du Québec – et c’est Rezeq qui a amené Michel Chartrand en Palestine occupée pour rencontrer Arafat et témoigner direct la réalité quotidienne brutale des Palestiniens sous occupation israélienne. Par la suite, Michel Chartrand est devenu un porte-parole important au Québec pour les droits des Palestiniens et le principe de l’autodétermination des Palestiniens.

Rezeq, avec Michel Chartrand et Simonne Monet-Chartrand, entre autres, a fondé l’Association Québec-Palestine. Rezeq et Michel faisaient également partie des membres fondateurs du CISO (Centre international de solidarité ouvrière), une organisation toujours aussi solide aujourd’hui. Rezeq a également été président de la Fédération canado-arabe. En bref, il était l’une des personnalités politiques palestiniennes les plus influentes et les plus éloquentes de la diaspora palestinienne.

Chez mon frère Rezeq, ce qui m’a toujours étonné, c’est que, malgré ses souffrances, celles de sa famille et du peuple palestinien, il n’a jamais cessé d’envisager la paix entre Palestiniens et Israéliens. La magnanimité a été la marque de cet homme dont l’intelligence n’a jamais affaiblit devant aucun défi, dont les principes ne se sont jamais sacrifiés à l’autel de la complaisance. Rezeq fut le porte-parole du courage et de la dignité du son peuple, le peuple palestinien. Mon frère palestinien.

«»———————————«»

VOICI LES PHOTOS :

P.S: Vu que pour l’instant je met mes photos sur Facebook et vu que Facebook aime bien à l’occasion changer l’adresse URL des photos, en cas où qu’un tel changement surviendrait à mes photos voici l’adresse de mon article en version Facebook :
www.facebook.com/photo.php?fbid=558707341524993

AGRANDIR

Rezeq Faraj avec Yasser Arafat

AGRANDIR

Lors de son mariage avec Claudette.

AGRANDIR

Rezeq Faraj jeune

AGRANDIR

Rezeq Faraj avec Yasser Arafat

AGRANDIR

Rezeq Faraj avec Bruce Katz alors que Bruce était candidat pour le NPD

AGRANDIR

Rezeq Faraj était avec Michel Chartrand l’un des fondateur du CISO

A propos sergiorosemont

Militant actif de Québec solidaire, socialiste indépendantiste
Cet article a été publié dans PAJU. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s