Il pleut des feuilles

Mon poème, ma réflexion, ma pensée que je partage avec vous.

Il pleut des feuilles

Par Sergio de Rosemont

Il pleut des feuilles

Oui les feuilles tombent des arbres comme une pluie.

Et celà fait déjà un peu plus de 6 mois que tu n’es plus là.

Me laissant comme compagne que cette « Folitude ».

Des fois, à l’occasion j’ai la sensation, l’impression de te ressentir.

Est-ce mon imagination ?

Ce 26 de ce mois d’octobre sonnera dans ma mémoire et dans mon âme, il y a 34 ans par un 26 octobre nous nous étions mariés.

Cette pluie de feuilles qui de coutume me calme, m’est cette année douloureuse dans l’âme, dans mes entrailles.

Si au moins cette pluie de feuilles emporterait avec elle en terre cette image de ce « Regard de la Mort ».

Ces feuilles tombent comme une chose qui se meurt.

Comme cette plume m’est douloureuse dans ma main lorsque j’écris, lorsque mon âme crie, hurle.

J’écris ce poème sur l’un de tes calepins non terminé.

Dis-moi me ressens-tu lorsque ma plume dépose mes mots sur ce papier blanc ?

Dis-moi me ressens-tu lorsque ma plume dépose mes maux sur ce papier blanc ?

Dis-moi me ressens-tu lorsque ma plume dépose mes pensées sur ce papier blanc ?

Dis-moi !

Oui dis-moi !

«»————————«»

Voici un vidéo que ma défunte conjointe Monique et moi-même aimions :

Publicités
Publié dans Sur ma conjointe décédée | Laisser un commentaire

Réception « de choix » au Maroc pour l’ancien ministre israélien Amir Peretz !

Je partage à titre d’information

Réception « de choix » au Maroc pour l’ancien ministre israélien Amir Peretz !

10 octobre 2017

Une nouvelle plainte a été déposée, ce lundi 9 octobre, par des avocats marocains à l’encontre d’Amir Peretz, ancien ministre de la Défense israélien, accusé de« crimes de guerre ». Il était invité à participer ce week-end, à une conférence à Rabat. Voir l’accueil qui lui a été réservé à la « Chambre des Conseillers » !

Alors qu’il est sous le coup d’une nouvelle plainte pour crimes de guerre, déposée par des avocats marocains, Amir Peretz, était invité à participer, avec une délégation du parlement israélien, à une conférence organisée au siège de la Chambre des conseillers à Rabat par l’Assemblée parlementaire méditerranéenne, en collaboration avec l’Organisation mondiale du commerce.

Voici comment il y a été reçu :

L’indignation et la colère sont grandes au Maroc, et la conférence en question a été boycottée par de nombreux membres du parti de la Justice et du développement (PJD), ainsi que certains membres des syndicats de l’UMT et de la CDT pour protester contre sa venue et celle d’une délégation de députés israéliens.

Né en 1952 à Bejaâd, au Maroc, Amir Peretz avait émigré vers Israël avant de devenir ministre de la Défense en 2006.

La même année, trois avocats marocains avaient déposé une plainte contre lui pour « crimes de guerre » au Liban.

• Sit in de dimanche soir contre Amir Peretz et tous les criminels de guerre israéliens : twitter.com/Le_Che7/status/917142557217435650?s=04

Toute « normalisation » déguisée ou ouverte des relations avec Israël suscite la colère au Maroc.

On l’a vu le mois dernier lors de la venue subventionnée par Israël de l’artiste Noam Vazana au Fesival Tanjazz de Tanger.

On se souvient aussi que l’ex-président Shimon Perez, qui s’apprêtait à prendre part à un forum international organisé par la fondation Clinton, les 5 et 6 mai 2015 à Marrakech, avait dû annuler son déplacement, sous la menace d’une plainte contre lui, et du fait que le roi Mohammed VI avait finalement refusé de lui accorder une audience.

Source www.yabiladi.com

CAPJPO-EuroPalestine

INFORMATION PRISE ICI
www.europalestine.com/spip.php?article13512

Publié dans Côté international, PAJU | Laisser un commentaire

Catastrophe financière du nouveau CHUM: le contrat secret doit être dévoilé

Je partage à titre d’information

Catastrophe financière du nouveau CHUM: le contrat secret doit être dévoilé

10 octobre 2017

Le député de Mercier et médecin, Amir Khadir, joint sa voix à la CSN, à Médecins québécois pour le régime public (MQRP) et au professeur de l’INRS, Pierre J. Hamel, pour demander au ministre de la Santé, Dr Gaétan Barrette, de rendre publics les montants du contrat en PPP du nouveau CHUM, toujours tenus secrets.

« Entre 2005 et 2010, presque tout le monde au Québec a prévenu le gouvernement de Jean Charest de ne pas construire le CHUM en PPP : des économistes, des architectes, des ingénieurs, les partis d’opposition, même le Vérificateur général du Québec et l’actuel ministre de la Santé, Gaétan Barrette, alors président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec. L’histoire nous a malheureusement donné raison : la construction du CHUM est un gouffre financier dont on ne peut même pas mesurer l’ampleur en raison de l’opacité du contrat, gardé secret. Le gouvernement doit reconnaître ses erreurs et rendre public le contrat afin de ne pas tomber deux fois dans le même panneau ! », a indiqué Amir Khadir en point de presse mercredi midi.

Non seulement le CHUM a été livré avec 18 mois de retard, mais en plus on ne connait pas le montant de la facture finale ; d’innombrables travaux jugés mal faits ou non conformes ont dû être refaits, et ce, dans tous les secteurs (électricité, plomberie, chauffage, ventilation, etc). Pire, les principaux bailleurs de fonds de Construction Santé Montréal (CSM), les firmes Laing O`Rourke et OHL Construction Canada, sont reconnus pour leurs activités financières questionnables et ont conduit des autorités gouvernementales conservatrices comme la Grande-Bretagne à résilier ses contrats en PPP pour les hôpitaux.

« Le regroupement CSM semble éprouver d’énormes difficultés de financement ! Des sous-contractants se plaignent à mon bureau des ennuis financiers terribles qu’ils vivent en raison du non-paiement de leurs services. Les sous-contractants québécois tiennent à remplir leurs responsabilités et à payer leurs employé.es! Ces retards de paiement sont inadmissibles », a rapporté M. Khadir.

« Nous demandons aujourd’hui au gouvernement, et principalement au ministre de la Santé, d’agir avec dignité et transparence en répondant aux multiples demandes d’accès à l’information des groupes sociaux et des journalistes pour que les Québécois et les Québécoises connaissent enfin l’ampleur du gouffre financier du CHUM. Nous sommes prêts à travailler avec lui et à offrir notre expertise pour trouver le moyen de résilier ces contrats ou de colmater les irrégularités de ce PPP qui pourrait entraîner des surfacturations astronomiques et même, ouvrir la porte à des poursuites », a-t-il conclu.

INFORMATION PRISE ICI
quebecsolidaire.net/catastrophe-financiere-nouveau-chum

Publié dans Les Libéraux ou l Art de la Magouille, Québec solidaire | Laisser un commentaire

La Norvège accepte d’accueillir Mordehcaï Vanunu, retenu en otage par Israël,

Je partage à titre d’information

Mordechai Vanunu fait le « V » signe de la victoire, à son arrivée à un tribunal de Jérusalem, le 29 Décembre 2009. Depuis sa libération en 2004, il a été arrêté plusieurs fois pour avoir « violé les termes de sa libération conditionnelle ». © AFP PHOTO / GALI TIBBO

La Norvège accepte d’accueillir Mordehcaï Vanunu, retenu en otage par Israël,

4 octobre 2017

La Norvège accepte d’accueillir Mordechaï Vanunu, le technicien israélien qui avait révélé au monde l’existence du programme nucléaire d’Israël dans les années 1980. Mais après 18 ans de prison, Vanunu est pour toujours interdit par Israël, et ceci depuis 2004, de quitter le territoire », annonce l’AFP.

Vanunu va-t-il enfin pouvoir rejoindre son épouse en Norvège ?

La procédure de regroupement familial va-t-elle aboutir, alors que le régime israélien inflige une torture permanente à l’ancien technicien de la centrale de Dimona pour avoir révélé au monde le programme nucléaire israélien en 1986.

Exfiltré par le Mossad, condamné à 18 ans de prison, il a purgé sa peine en intégralité, mais n’est pas libre pour autant.

Les autorités israéliennes interdisent à Mordehaï Vanunu depuis 2004 de quitter le territoire et de parler à des étrangers, ce à quoi il a plusieurs fois désobéi pour donner des interviews, ce qui lui a valu de nouveaux séjours en prison.

Les mêmes méthodes que les pires dictatures, mais comme il s’agit d’ Israêl, il serait sans doute « antisémite » de s’émouvoir, n’est-ce pas MM Macron et Philippe ?

CAPJPO-EuroPalestine

INFORMATION PRISE ICI
www.europalestine.com/spip.php?article13501

Publié dans Côté international, PAJU, Politique, Soutien | Laisser un commentaire

Les « médecins volants » australiens annulent un contrat avec la firme israélienne Elbit

Une bonne nouvelle

Les « médecins volants » australiens annulent un contrat avec la firme israélienne Elbit

7 octobre 2017

Le  » Royal Flying Doctor Service » (RFDS), Service de médecins « volants’ réputé pour ses capacités de secours en cas de détresse dans toute l’Australie, vient de renoncer à un contrat avec la firme israélienne Elbit Systems, se réjouit le réseau australien de solidarité avec la Palestine (Palestine Support Network Australia).

Alors que la plus grosse entreprise d’armement israélienne avait annoncé un contrat avec le RFDS pour un système de simulation de vol, le service australien va finalement se tourner vers d’autres fournisseurs.

Les militants australiens ont mené une campagne de 18 mois pour souligner qu’un groupe aussi éthqiue et dévoué que celui des médecins volants australiens ne pouvait s’associer avec une entreprise qui se vante de « tester sur le terrain » ses armements et moyens de répression, avant de les vendre.

C’est pourquoi, rapporte Electronic Intifada, « ils remercient tout particulièrement les médecins et les élus qui ont exprimé leur préoccupation à l’annonce d’un tel partenariat, comme tous ceux qui ont signé la pétition et envoyé des cartes postales au service des médecins volants pour les en dissuader ».

Pendant leur campagne, ils ont rappelé qu’Elbit est « l’un des plus promoteurs les plus agressifs de l’utilisation de drones contre les populations civiles et fournit les moyens de répression contre les Palestiniens de Cisjordanie, de Jérusalem est et de la bande de Gaza ».

Mais ils se gardent de tout triomphalisme face à cette décision qui fait perdre un contrat de 8 millions de dollars à Elbit, en faisant remarquer que la firme israélienne fait des affaires autrement plus lucratives avec le ministère de la défense et la police fédérale en Australie.

Il en va de même avec d’autres gouvernements occidentaux, dont ceux du Royaume Uni, ainsi qu’avec l’Union Européenne qui accorde des « bourses de recherche » à Elbit, malgré les révélations récentes selon lesquelles ce fabricant d’armes permettrait au gouvernement israélien de contourner les restrictions existantes sur l’utilisation des bombes à fragmentation.

En Irlande, des militants ont ainsi remis aux dirigeants de Dublin, mercredi dernier, une pétition signée par 23.000 personnes réclamant que leur pays mette un terme à la collaboration militaire avec Israël.

Manifestation à laquelle se sont joints des parlementaires irlandais, devant les bureaux du Premier ministre

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Electronic Intifada

CAPJPO-EuroPalestine

INFORMATION PRISE ICI
www.europalestine.com/spip.php?article13508

Publié dans Côté international, PAJU, Politique, Soutien | Laisser un commentaire

Nos boulets

Oui Francis Lagacé décrit très bien ma pensée dans ce texte :

Nos boulets

9 octobre 2017

À la fin des années 90, j’avais écrit quelque part qu’autrefois les esclaves se promenaient avec un boulet, mais qu’aujourd’hui ils se baladent avec un téléphone. (Ce petit aphorisme a été repris dans 365 Chrysanthèmes +1 publié aux Écrits francs en 2010.) Les esclaves ou les prisonniers, enfin, vous avez compris l’idée.

Plus personne (à part certainEs déconnectéEs) ne saurait vivre sans ce petit appareil qui renferme la correspondance, les applis utiles aux achats réguliers et, souvent maintenant, les moyens nécessaires au paiement.

Le revers de cette luisante médaille est qu’ils sont légion à pouvoir suivre le chaland à la trace et que, dociles comme autrefois les serviteurs attitrés, les empolyéEs sont sans cesse à la merci des demandes pressantes du bureau, des collègues, du patron. Votre lieu de travail vous suit dans votre poche ou votre sac.

Qui songerait à renoncer au privilège de pouvoir payer ses factures à distance même en voyage ? Qui songerait à se priver de la facilité de découvrir quels sont les bons restaurants à proximité ? Qui songerait à réduire la rapidité avec laquelle on trouve son chemin dans un quartier moins bien connu ou dans une ville étrangère ? Qui songerait à retarder la rencontre avec ses proches, à être dans le noir à leur sujet quand une catastrophe se produit ? En revanche, il faut accepter d’être localisable par pléthore de commerçants, par les services de renseignements étatiques et financiers, par mille et une organisations dont on ignore les desseins et même jusqu’à l’existence.

Faire l’addition de tout ce que nous coûtent ces boulets que nous astiquons tendrement peut conduire au vertige : l’appareil lui-même, le forfait, les transferts de donnée, les divers abonnements aux services payants du Net, puis le summum de la liberté de déplacement, la voiture automobile qui parle et pense pour nous, symbole éclatant de notre autonomie individuelle. Sans compter le temps perdu aux incessantes mises à jour.

Bien que la simplicité volontaire ne puisse en aucun cas remplacer les politiques sociales, environnementales, urbaines, énergétiques, logistiques et autres, c’est peut-être ce calcul qui nous a fait troquer, à mon conjoint et à moi, ces libertés enchaînées contre un plus grand confort dans nos brèves vacances. À la différence de nos congénères qui ont sous la main tous les gadgets, tout l’attirail de l’homo postmodernus, nous avons la chance de ne pas ressentir le manque causé par leur absence, l’économie ainsi réalisée nous permettant de nous gâter davantage pendant nos petites excursions.

Mais notre âge et notre détachement tout relatif de la vie économique nous favorisent. « Comment te joint-on ? » On ne me joint pas, puis-je répondre, dépouillé du « nécessaire à la conversation immédiate ». Très peu de travailleuses ou de travailleurs, aucune personne responsable d’une famille ne peut se permettre pareille désinvolture. Nos boulets sont devenus indispensables. Tâchons de les faire briller !

LAGACÉ, Francis

«»——————–«»

SITE OFFICIEL DE FRANCIS LAGACÉ

Publié dans À travers la Société | Laisser un commentaire

Souvent nous avons l’impression que la solitude

Mon poème, ma pensée que je partage avec vous.

Souvent nous avons l’impression que la solitude

Par Sergio de Rosemont

Souvent nous avons l’impressions que la solitude est plus tolérable dans cette foule, cette société que seul tout seul.

Ce n’est qu’une illusion.

Une illusion qui peut en devenir douloureuse.

Comme une mer infinie de solitude.

Une mer qui est le plus insupportable lorsqu’elle est calme.

D’un calme funéraire.

Une mer donc même l’eau peut parfois en devenir toxique.

Dans cette chaloupe, dans cette mer trop calme et fade avec comme seule compagne cette Folitude.

Cette mer où le temps parfois ne semble plus être où chaque seconde semble être des heures qui vous déchirent l’âme.

Oui cette illusion est comme cette mer toxique qui vous brûle dans les entrailles comme un acide sulfurique.

Mais cette illusion peut aussi être comme une pleine aride à l’infini où à part ces vents de sable, rien ne se passe.

Un vent de sable qui vous se l’âme comme un papier sablé grossier.

Une pleine à vous donner le goût de monter ces Chevaux de la Terreur en espérant qu’ils vous sortent de cette solitude assassine et qu’ils vous éloignent de cette Folitude.

Cette Folitude, cette compagne tant cruelle.

Publié dans À travers la Société, Poésie | Laisser un commentaire