Réaction des porte-parole de Québec solidaire à l’attentat survenu à Ouagadougou

Je partage à titre d’information

Réaction des porte-parole de Québec solidaire à l’attentat survenu à Ouagadougou

14 août 2017

« L’horreur a encore frappé. Cette fois, c’est à Ouagadougou au Burkina Faso que d’innocentes vies ont été fauchées. Bien sûr, toutes nos pensées sont avec le peuple burkinabé et avec ceux et celles qui s’inquiètent pour leurs proches. Même si ces attentats se suivent et se ressemblent trop, nous avons le devoir de ne jamais s’y habituer. Nous aurons besoin d’une grande dose de solidarité pour que les extrémismes cessent de propager la haine. Ne cédons pas à la peur qui n’est jamais bonne conseillère », affirme Manon Massé.

« Un réel effort de concertation internationale devra être fait pour sécuriser ces populations ébranlées par les horreurs des extrémismes et nos gouvernements devront prendre leurs responsabilités. Tant que des principes permettant la vente de blindés canadiens à l’Arabie Saoudite guideront nos relations internationales et accords commerciaux, on ne se sortira pas de ce cercle vicieux; la violence engendrera toujours la violence. Avec les moyens qu’ils ont, les pays occidentaux ont ce devoir d’examen de conscience à faire », ajoute Gabriel Nadeau-Dubois.

INFORMATION PRISE ICI
quebecsolidaire.net/reaction-porte-parole-qs-a-lattentat-survenu-a-ouagadougou

Publié dans Côté international, Québec solidaire | Laisser un commentaire

BRAVO À CAROLE LAGANIÈRE

BRAVO MAGNIFIQUE TRAVAIL

BRAVO À CAROLE LAGANIÈRE

Par Sergio de Rosemont

Lundi 14 août 2017 bonjour, j’ai écouté le documentaire « Quartier sous tension » de Carole Laganière qui jouait à Radio-Canada samedi le 12 oût à 21h dans lequel je joue et je l’ai trouvé excellent.

Oui Mme. Carole Laganière a fait un chef-d’oeuvre de conscientisation.

BRAVO !

Publié dans À travers la Société, Soutien | Laisser un commentaire

Gaucherie et cadeau de Grec

Parlons des gauchers avec Francis Lagacé.

Sergio de Rosemont est aussi un gaucher.


Gaucherie et cadeau de Grec

14 août 2017

« Je me méfie des Grecs même quand ils font des cadeaux » aurait dit Laocoon en voyant le cheval de Troie. Il reste que les Hellènes nous ont fait présent de morceaux de leur langue pour créer nos mots savants. Ainsi, le mot aristéraphobie, que je me fais fort de diffuser pour désigner la crainte, la haine ou le mépris des gauchers.

C’était hier, le 13 août, la journée internationale des gauchers et le Figaro se fendait d’un article sur la question en voulant corriger des impressions fausses. L’article dont le titre commence par « Forts en maths et au tennis » affirme en son milieu que les « gauchers développent plus de troubles mentaux » en se référant à une étude réalisée sur 107 patients d’une clinique psychiatrique.

Lancer ainsi des données dites scientifiques sans éclairer davantage le contexte est un beau cadeau de Grec. On sait la propension que nous avons, pauvres homo sapiens, à transformer les corrélations en relations causales. Or, on doit toujours se demander ce qui se cache sous ce genre de données.

Au XIXe siècle, les études ne manquaient pas pour dire que les femmes étaient plus neurasthéniques que les hommes. Mais, dites-moi, si vous perdiez votre nom, vos biens, votre liberté au profit de quelqu’un qui vous asservit et vous considère comme sa propriété, ce qui était le cas de la plupart des femmes dans le régime matrimonial, ne seriez-vous pas enclin à la neurasthénie ?

Au XIXe siècle, les études ne manquaient pas pour dire que les homosexuels étaient plus nombreux à faire de la prison que les autres. Dites-moi donc, si vos relations sexuelles étaient interdites par la loi, ne seriez-vous pas susceptible d’être incarcéré ?

Au XIXe siècle, les études ne manquaient pas pour dire que les Noirs avaient des capacités intellectuelles moindres. Dites-moi donc, si vous n’aviez pas le droit d’aller à l’école et si on vous maintenait dans la sujétion et la pauvreté, auriez-vous d’aussi bons résultats que les fils de bourgeois ? À noter, en passant, qu’on disait la même chose des enfants d’Hochelaga-Maisonneuve dans les années 60.

S’est-on demandé si les gauchers qui se retrouvent en institution psychiatrique n’ont pas été contrariés à mort par des parents certainement ignorants, parfois stupides, et par une société brutalement fermée à toute adaptation. Si on vous avait battu pendant votre enfance juste parce que vous utilisiez votre meilleure main pour accomplir les gestes les plus simples, n’auriez-vous pas quelques séquelles psychologiques ?

Sauter aux conclusions est si facile, même pour des gens très instruits. Voilà qui m’amène en clôture à une autre erreur de jugement fréquente qui consiste à croire que nous sommes intellectuellement plus évolués en 2017 que nous ne l’étions au Moyen-Âge ou dans l’Antiquité.

Je regardais le premier épisode de la magnifique série de fan-fiction Star Trek Continues, où le personnage d’Apollon, déjà vu dans l’épisode Who mourns for Adonaïs ? de la série originale, revient affronter l’équipage de l’Entreprise. La conclusion mène à un arrangement où Apollon accepte de se fondre dans la population d’une planète dont le niveau de développement technique est celui du XVIe siècle occidental. Or, soit les auteurs perpétuent inconsciemment les raccourcis cognitifs des originaux, soit ils ont décidé d’y être fidèles, restent que messieurs Spock et Kirk préviennent le bon Apollon que les habitants du monde où il va atterrir sont des « gens simples ».

Absolument rien ne nous autorise à dire que les humains du XVIe siècle étaient plus simples que nous. Au point de vue de l’évolution, le cerveau d’une personne moyenne d’aujourd’hui n’est pas plus sophistiqué que celui d’une personne moyenne de la Renaissance, du Moyen-Âge ni de l’Antiquité. Les grands esprits de la Grèce antique ont fait des découvertes remarquables inaccessibles à un grand nombre de nos contemporains. Seuls leurs moyens étaient limités, pas leur cerveau.

Ainsi, notre propension à aller trop vite en besogne est-elle un cadeau de Grec de la nature ? En fait, du point de vue de la protection et de l’évolution de l’espèce, il y avait sûrement un avantage à ces conclusions hâtives, mais maintenant que nous sommes « si évolués » ne pourrions-nous pas prendre un peu de recul ?

LAGACÉ, Francis

«»———————–«»

SITE OFFICIEL DE FRANCIS LAGACÉ

Publié dans À travers la Société | Laisser un commentaire

Israel serial killer : les châtiments collectifs se multiplient. Il faut châtier Israël

Oui bienvenu au Festival de la sauvagerie commandité par le gouvernement d’Israël

Israel serial killer : les châtiments collectifs se multiplient. Il faut châtier Israël

11 août 2017

Dans de très nombreuses villes et villages de Palestine occupée, l’armée israélienne multiplie actuellement les raids punitifs, les démolitions de maisons, blessant et emprisonnant des centaines de Palestiniens. Exemples scandaleux de ces deux derniers jours.

A l’aube, les escadrons de la mort déboulent par centaines dans les villages dont sont originaires de jeunes Palestiniens qui ont attaqué des Israéliens, ou qui sont suspectés d’avoir voulu le faire.

Et là, ils sèment la terreur, saccageant les foyers, ouvrant le feu, et asphyxiant hommes, femmes et enfants, avant d’en kidnapper plusieurs.

Dans la nuit de mercredi, en l’espace de quelques heures, le village de Kobar, à côté de Ramallah, a subi un nouveau « raid » qui a fait 15 blessés hospitalisés et d’autres sévèrement intoxiqués par les gaz lacrymogènes.

L’armée d’occupation avait d’abord fermé les deux entrées principales du village avec de grosses pierres et des montagnes d’ordures, empêchant ainsi les Palestiniens d’entrer ou de sortir de leur village. Un dispositif de bouclage de l’ensemble des habitants de Kobar, mis en place de puis le mois dernier.

Puis les affrontements ont éclaté lorsqu’ils se sont attaqués à la maison de la famille du jeune Omar Abed, 19 ans, qui avait poignardé des colons de la colonie illégale voisine « Halamish ».

Après avoir saccagé leur maison, brisé tous les meubles, ils ont embarqué son père et son oncle, tout en donnant l’assaut contre les jeunes du village, qui voulaient les en empêcher.

Et pour faire bonne mesure, ils ont attaqué la clinique locale.

Même chose dans les village de Deir Abu Mashaal et Silwad, ce jeudi.

Plus de 50 chars, jeeps et bulldozers ont envahi les maisons des familles de 3 adolescents suspectés d’avoir attaqué des israéliens, puis les ont démolies, tandis que des drones survolaient les lieux.

Là aussi, un couvre-feu a été imposé à toute la population, mais des appels à la résistance ont été lancés du haut-parleur de la mosquée.

Et les villageois ont tenté d’empêcher les démolitions au risque de leur vie. Plusieurs ont été blessés, et des membres des familles des adolescents assassinés ou détenus par l’armée ont été embarqués.

B’Tselem, l’association israélienne de défense des droits de l’homme, qui rapporte ces informations, souligne le deux poids de mesures qui prévaut en matière de démolition de maisons, puisque aucun des colons qui ont brûlé vif le jeune Abu Khdeir, ainsi que toute la famille Dawabsha, n’ont subi la moindre mesure de rétorsion, et leurs maisons sont restées intactes.

Mais se dire « antisioniste », c’est à dire opposés à ce régime de gangsters qui volent les terres de tout un peuple et passent leur temps à le terroriser et à le persécuter, c’est être « antisémites », a dit Macron, qui s’emploie, tout comme le lobby israélien, à développer des sentiments antijuifs en France, en tirant un trait d’égalité entre judaïsme et colonisation israélienne.

CAPJPO-EuroPalestine

INFORMATION PRISE ICI
www.europalestine.com/spip.php?article13304

Publié dans Côté international, PAJU, Politique, Soutien | Laisser un commentaire

BDS : Un boxeur palestinien refuse de concourir contre un Israélien

Je lève mon chapeau à Sultan Abu al-Hajj

BDS : Un boxeur palestinien refuse de concourir contre un Israélien

12 août 2017

Cette semaine, Sultan Abu al-Hajj, Palestinien de Ramallah, parvenu en finale du championnat des jeunes qui se déroulait en Thailande, a préféré être déclaré forfait plutôt que d’accepter de boxer contre un sportif israélien.

Cinq athlètes Palestiniens participaient à ce championnat, et ce spécialiste palestinien de boxe française, qui vit en territoire occupé, fait partie de cette grande partie de la société palestinienne qui refuse toute normalisation sous occupation.

L’appel de la société palestinienne, sur le modèle de celui lancé par Mandela et l’ANC en Afrique du Sud pendant l’apartheid est clair : boycott d’Israel dans tous les domaines, qu’il s’agisse de la culture ou du sport. Pas question de faire comme si Israel ne passait pas son temps à coloniser, tuer, emprisonner, torturer les Palestiniens depuis des décennies.

CAPJPO-EuroPalestine

INFORMATION PRISE ICI
www.europalestine.com/spip.php?article13308

 

Publié dans Côté international, PAJU, Politique, Soutien | Laisser un commentaire

Il n’y a pas que l’armée israélienne qui est « morale », il y a aussi la police israélienne….

Bienvenu au Festival de la barbarie israélienne !

Il n’y a pas que l’armée israélienne qui est « morale », il y a aussi la police israélienne….

10 août 2017

Sept tirs de taser dans le ventre d’un homme couché sur la plage, en maillot de bain et menotté dans le dos ! Pour rebellion contre les policiers ! Rien à voir, circulez, l’affaire a été classée par la police… mais une malheureuse vidéo continue à circuler …

Une femme sur la plage de Tel Aviv se plaint à des policiers qu’un homme a jeté une pierre sur sa fille, alors qu’il s’agissait d’un petit caillou lancé dans la mer, mais la police s’empare du suspect et de son ami, et comme celui-ci proteste et se débat, il va avoir droit à 7 tirs de taser, alors qu’il est, comme on le voit, menotté et allongé sur le dos.

L’homme qui a été en détention pendant 4 jours, a porté plainte, relate le quotidien Haaretz, mais l’affaire a été classée…

Source : www.haaretz.com

Video : www.youtube.com/watch?v=dGc6YxTbACs

CAPJPO-EuroPalestine

INFORMATION PRISE ICI
www.europalestine.com/spip.php?article13306

Publié dans Côté international, PAJU, Politique, Soutien | Laisser un commentaire

Tel ce chien errant.

Ma pensée, mes sentiments que je partage avec vous

Tel ce chien errant.

Par Sergio de Rosemont

En ce moment où j’étends ces lignes sur ce papier, je me sens comme ce chien errant.

Ce chien errant cherchant un soulagement à ce vide, à cette absence de sa compagne décédée qui lui broie l’âme.

Oui ce chien errant sait qu’aucune douleur n’est aussi atroce que celle qui vous déchire l’âme comme un rasoir mal affûté.

Ce chien errant errant dans les rues, les parcs et les cafés de cette société déshumanisante.

Ce chien erre espérant la rencontre d’une nouvelle âme soeur question de rendre sa propre existence plus heureuse, moins tortureuse.

Hélas, parfois lorsqu’il croit avoir trouvé l’âme soeur qui pourrait exorciser ce trou, cette absence ce manque dû au décès , cette âme soeur avec qui il pourrait recommencer sa vie, il se rend compte que ce n’était qu’un faux espoir qui lui rappel encore plus fort cette perte, cette absence.

Le soir fréquemment il lui arrive de hurler mais hélas personne n’est là pour lui répondre à part la lune.

Oui en reposant ma plume, je me sens toujours,…. comme ce chien errant !

Publié dans Poésie, Sur ma conjointe décédée | Laisser un commentaire